Décret de compétences

Décret de compétences des psychomotriciens (extrait du décret n° 88-659 du 6 mai 1988 J.O du 8 mai 1988)

Les personnes titulaires du diplôme d'état de psychomotricien sont habilitées à accomplir, sur prescription médicale et après examen neuropsychologique du patient par le médecin, les actes professionnels suivant :

  • Bilan psychomoteur
  • Education précoce et stimulations psychomotrices
  • Rééducation des troubles du développement psychomoteur ou des désordres psychomoteurs au moyen de techniques de relaxation dynamique, d'éducation gestuelle, d'expression corporelle (danse...) ou plastique (dessin...) et par des activités rythmiques, de jeu (ballon, cerceaux...), d'équilibration et de coordination
  • Contribution par des techniques d'approche corporelle, au traitement de déficiences intellectuelles, des troubles caractériels ou de la personnalité, des troubles des régulations émotionnelles et relationnelles et des troubles de la représentation du corps d'origine psychique ou physique.

Sa formation est sanctionnée, après trois années d'études suivant le baccalauréat, par un diplôme d'état délivré par le Ministère de la Santé.

Les troubles

Le trouble psychomoteur se manifeste à la fois dans la façon dont le sujet est engagé dans l'action et dans la relation avec autrui. Les troubles psychomoteurs se manifestent par un déséquilibre des fonctions psychomotrices qui retentissent sur le comportement, les conduites et les compétences.

Leurs étiologies sont plurifactorielles et transactionnelles associant des facteurs génétiques, neurobiologiques, psychologiques et/ou psychosociaux qui agissent à différents niveaux de complémentarité et d'expression.

Ils sont souvent situationnels et discrets, entravant en priorité les mécanismes d'adaptation, constituant une source de désagrément et de souffrance pour le sujet et son milieu social.

Leur analyse clinique s'appuie sur une connaissance référentielle approfondie du développement normal. Elle nécessite des investigations spécifiques dont l'examen psychomoteur, pour appréhender les aspects qualitatifs et quantitatifs des perceptions, des représentations et des actions du sujet.

L'organisation psychomotrice est constituée de quatre paramètres fonctionnant en synergie dont l'un peut être source de perturbation ou peut servir de point d'appel pour le soin :

  • l'activité neuro-motrice dépendant des lois du développement et de la maturation (tonus, équilibres coordination-dissociation, équipement sensoriel et moteur, genèse de la latéralité)
  • la dimension tonico-émotionnelle, sensori-motrice et affective qui, dès les premiers échanges de la vie relationnelle, va influencer la qualité de la posture, la gestualité intentionnelle et permettre la construction du schéma corporel
  • la dimension cognitive qui conduit le sujet à intégrer et à maîtriser les rapports qu'il entretient avec l'espace, le temps et sa corporéité
  • la dimension de l'identité qui se construit dans l'interaction du sujet avec son environnement familial et social.

Retard du développement psychomoteur
Troubles de la maturation et de la régulation tonique
Troubles du schéma corporel
Troubles de la latéralité
Troubles de l'organisation spatio-temporelle
Dysharmonies psychomotrices
Troubles tonico-émotionnels
Maladresses motrices et gestuelles. Dyspraxies
Débilité motrice
Inhibition psychomotrice
Instabilité psychomotrice
Troubles de la graphomotricité à l'exclusion de la rééducation du langage écrit.